La chirurgie plastique et esthétique

Chirurgie du corps : les seins

Seins tombants

|

Seins volumineux

|

Petits seins

|

Petits seins tombants

|

Seins asymétriques

 


 

Petits seins

Augmenter des seins trop petits : augmentation mammaire par prothèses

Chirurgie esthétique : augmenter des seins trop petits

Pour redonner du volume et une jolie forme à des seins trop petits ou «vides», des implants (prothèses) sont mis en place derrière la glande ou le muscle pectoral. Il existe un large choix de forme, de remplissage et de texture.

Le type de prothèse est choisi pour s'adapter au mieux à la forme du sein : forme rondeAugmenter des petits seins - prothèse mammaire de forme ronde quand le mamelon est bien centré, anatomiqueAugmenter des petits seins - prothèse mammaire de forme anatomique lorsqu'il est bas.

L'incision de la peau doit tout juste suffire à introduire l'implant. La cicatrice peut donc être minimale : aréolaire ou sous-mammaire ou encore mieux dans le creux de l'aisselleChirurgie esthétique du corps : cicatrice dans le creux de l'aisselle (aucune marque sur le sein lui-même et un taux encore plus faible de troubles sensitifs).

Les implants sont remplis d'un gel de silicone de dernière génération, suffisamment cohésif pour ne pas se disséminer en cas d'usure de la paroi de l'implant. Une telle usure ne se verra qu'à la mammographie, probablement sans autre conséquence clinique.

Le changement des prothèses n'est donc pas systématique après dix ans, mais un suivi à long terme est indiqué.

 





Un certain nombre de patientes auront besoin d'une réintervention :
  • A moyen terme pour une rétraction fibreuse responsable d'une dureté (coque) ou d'un déplacement
  • Plus rarement dans les suites immédiates pour « laver » la prothèse et sa loge en cas de fièvre persistante

 

C'est l'une des opérations les plus gratifiantes de la chirurgie esthétique, surtout quand les seins restent d'emblée souples, avec une cicatrisation et une diminution des douleurs rapides.

 

Quand le mamelon est plus bas que le sillon sous mammaire, une simple prothèse ne suffit plus: il faut recentrer le mamelon par une mammoplastie comme pour traiter une ptose, dont la cicatrice est au moins péri-aréolaire, souvent verticale : procédé mixte appelé plastie-prothèse.

 

Contact - tél : 01 45 00 23 22 - contact@ramiselinger.fr | Plan du site | Mentions légales
© Rami Selinger - Chirurgien plasticien
Création de site internet et référencement : EANET